Le point sur les aides psychologiques pour les aidants familiaux

L’investissement psychologique de l’aidant familial pour le proche dépendant peut être compliquée à vivre. Quels sont les soutiens accessibles aujourd’hui ?

temps de lecture

Temps de lecture : 3 min

Le soutien psychologique, un besoin prioritaire pour l’aidant familial ?

Un tiers des aidants familiaux place le soutien psychologique au premier rang des aides dont ils auraient le plus besoin. Lorsque l’aidant familial recherche une aide psychologique, c’est avant tout pour pouvoir être accompagné dans un double objectif : aider le proche dépendant à avancer dans l’épreuve et pouvoir se donner les moyens de continuer à l’aider.

Quels sont les spécialistes de l’écoute ?

Différents spécialistes de l’écoute peuvent aider le proche aidant à traverser cette période difficile qu’est l’accompagnement d’une personne dépendante :

  • le psychologue propose une psychothérapie basée sur l’écoute, il aide la personne à gérer les situations difficiles et peut traiter des problèmes psychosomatiques (troubles physiques occasionnés ou aggravés par des facteurs psychiques).;
  • le psychiatre propose un accompagnement thérapeutique et est habilité à prescrire un traitement médicamenteux si besoin.

En outre, le fait de s’investir en tant qu’aidant auprès d’une personne dépendante peut bien souvent amener à des situations de conflit, que ce soit avec le proche aidé ou avec les autres membres de la famille. La médiation (pratique qui vise à éclaircir ou rétablir des relations) peut alors être utile pour trouver ensemble des réponses et des solutions.

Vers qui peut se tourner un aidant familial ?

Un aidant familial a besoin d’être écouté et soutenu. Pour cela, il existe des dispositifs de soutien individuel ou collectif : de nombreuses structures comme des associations, des CCAS (Centre communal d’Actions Sociales) ou encore des hôpitaux organisent des rencontres et des groupes de paroles permettant d’échanger avec d’autres aidants familiaux et avec des professionnels. Ce type de structure propose également des temps d’échanges individuels.

Quels sont les groupes de paroles auxquels peuvent assister les aidants familiaux ?

L’ensemble des responsabilités que l’aidant familial doit assumer à tendance à isoler l’aidant du reste de son environnement social. Pour faire face à cet isolement, des groupes de paroles sont organisés par des associations ou des collectivités locales. Bien souvent, ils sont animés par un psychologue. Ces groupes de paroles permettent à l’aidant familial de partager son ressenti, ses difficultés et ses expériences avec d’autres aidants familiaux. Il existe également des « Cafés des Aidants », destinés à tous les aidants familiaux quels que soient l’âge et la pathologie du proche aidé. L’objectif est d’offrir un lieu dédié à l’aidant familial pour échanger et rencontrer d’autres aidants.

Quelles sont les associations à contacter ?

Les associations peuvent aider l’aidant familial à trouver du réconfort. Dans ces associations, les bénévoles et les adhérents sont à l’écoute des souffrances et des questions que se posent les aidants familiaux. Il est recommandé de contacter en direct ces associations ou de consulter leurs sites internet pour connaître celles qui se trouvent à proximité de son domicile.

Le saviez-vous ?

La mairie de votre commune est également en mesure de vous fournir la liste des associations locales. Citons par exemple l’Association Française des Aidants : www.aidants.fr

La plateforme Cancer, une information sociale de référence

Sachez que pour l’aidant familial d’un proche atteint de cancer, la plateforme Cancer info existe ! C’est un service proposé par l’Institut national du cancer en partenariat avec la Ligue contre le cancer et un groupe d’associations.

Voici les informations qui pourront vous être utiles :

  • Ligne téléphonique : 0 805 123 124 (service et appel gratuits), ouverte du lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi de 9h à 14h
  • Service d’écoute animé par des psychologues et permanence juridique animée par des avocats : du lundi au vendredi de 9h à 19h

Sources :

  1. La ligue contre le cancer. Observatoire sociétal des cancers. Les aidants. Les combattants silencieux du cancer. Juin 2016.
  2. Direction Générale de l’Action Sociale. Guide de l’aidant familial. Avril 2007.
  3. Vers qui me tourner quand je suis aidant ? https://www.aidants.fr/sites/default/files/public/Pages/aidants_depliant_8pages-aidants_web.pdf
  4. https://www.aidants.fr/vous-etes-aidant/participer-action-pres-de-chez-soi/cafe-aidants, consulté le 01/10/2020.
  5. https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Des-ressources-utiles-pour-vous-accompagner-durant-la-maladie/Ou-s-informer-et-trouver-une-aide-specifique/Cancer-info, consulté le 01/10/2020.

 

FR-NON-00362


Top

Voir aussi

picto articles
Articles

Le retour dans la vie professionnelle après un cancer

  • bien-être
  • en parler
  • quotidien
  • résilience
  • soutien psychologique

Changer de vie, un nouveau défi après le cancer

  • en parler
  • guerison
  • quotidien
  • résilience
  • s'informer
  • soutien psychologique

Comment gérer l’après-cancer ?

  • en parler
  • guerison
  • quotidien
  • résilience
  • s'informer
  • soutien psychologique

Comment concilier grossesse et cancer ?

  • en parler
  • guerison
  • quotidien
  • résilience
  • s'informe
  • soutien psychologique

Quand l’écriture devient thérapeutique pour parler de son cancer

  • association
  • écriture
  • en parler
  • quotidien
  • résilience
  • s'informe

L’autopalpation des seins, parlons-en !

  • actualité
  • prévention
  • quotidien
  • sein