Le rôle et les responsabilités de l’aidant familial

L’aidant familial vient en aide au quotidien à une personne dépendante de son entourage. Mais quel rôle a-t-il vraiment ? quelles sont ses responsabilités ?

temps de lecture

Temps de lecture : 4 min

L’aidant familial, de qui parle-t-on ?

Selon l’article R245-7 du code de l’action sociale et des familles, « est considéré comme un aidant familial, le conjoint, le concubin, la personne avec laquelle le bénéficiaire a conclu un pacte civil de solidarité, l’ascendant, le descendant ou le collatéral jusqu’au quatrième degré du bénéficiaire, ou l’ascendant, le descendant ou le collatéral jusqu’au quatrième degré de l’autre membre du couple qui apporte l’aide humaine et qui n’est pas salarié pour cette aide ».

En d’autres termes, l’aidant peut être défini comme la personne qui vient en aide à titre non professionnel, pour partie ou totalement, à une personne dépendante de son entourage, pour les activités du quotidien.

Quel est le statut juridique de l’aidant familial ?

Depuis décembre 2015, la loi pour l’Adaptation de la Société au Vieillissement (appelée également loi ASV), reconnait le statut de proche aidant au sens juridique. Grâce à cette loi, les aidants familiaux peuvent obtenir un certain nombre de droits tels que le droit au répit (lien vers article Le doit au répit).

Quel est le rôle de l’aidant familial ?

L’aidant familial est l’acteur principal du maintien ou du retour à domicile d’un proche dépendant. Il vient ainsi en aide sur plusieurs composantes de la vie quotidienne telles que :

  • L’aide domestique, regroupant les tâches quotidiennes comme le ménage, la vaisselle, la préparation des repas, l’entretien du linge, les courses ;
  • L’aide à l’organisation de la prise en charge de la maladie avec l’achat des médicaments, la gestion des rendez-vous, l’accompagnement vers les lieux de soins ou de consultation, la constitution du dossier médical ;
  • L’aide aux les soins avec notamment le fait de veiller à la prise régulière des médicaments, d’assurer soi-même certains soins ou d’aider aux exercices de kinésithérapie ;
  • L’aide dans les gestes de tous les jours comme la toilette ou l’habillage.

Quelles sont les responsabilités de l’aidant familial ?

Du fait de son implication quotidienne auprès du proche aidé, l’aidant en devient responsable. Toutefois, cette responsabilité reste une forme particulière puisqu’il s’agit de la charge d’un proche dépendant. A titre indicatif, en plus d’être un référent médical, l’aidant familial est responsable :

  • des démarches administratives en lien avec les soins ou destinées à faciliter la vie du proche malade ;
  • de l’interprétation des signes pouvant l’amener à prévenir les services d’urgences médicales ;
  • du soutien moral du proche aidé car sa présence ainsi que son soutien psychologique sont un facteur essentiel pour aider le proche à faire face à la maladie. 

Comment devenir un aidant familial ?

Il n’y a pas de démarche à réaliser pour devenir aidant familial. Bien souvent un proche aidant assume son nouveau rôle du jour au lendemain sans le savoir, lorsqu’un proche devient malade ou est victime d’un accident de la vie.
Toutefois, pour être informé du rôle d’aidant familial, il existe de nombreuses structures qui viennent conseiller les proches dans les démarches administratives concernant leurs droits.

Quel est le rôle du proche aidant pour un patient atteint d’un cancer ?

Près de 20 millions de Français auraient été aidants de patients atteints d’un cancer au cours de ces 5 dernières années, dont 5 millions le seraient encore aujourd’hui. Pour environ 90% d’entre eux, devenir aidant familial de leur proche atteint de cancer est une évidence.

Il a été démontré que l’aide apportée par le proche aidant au quotidien était vitale pour le patient atteint d’un cancer car elle leur permettait de retrouver une confiance en soi et de surmonter les angoisses liées : 

  • à l’efficacité des traitements ;
  • à l’évolution de la maladie et des traitements ;
  • aux transformations corporelles comme la perte des cheveux ou l’amaigrissement ;
  • au regard des autres.

Sources :

  1. https://www.legifrance.gouv.fr/codes/id/LEGIARTI000018782122/2008-05-12/ consulté le 30/09/2020
  2. ANESM (Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux). Le soutien des aidants non professionnels. Recommandations de bonnes pratiques professionnelles. Juillet 2014
  3. ARS. L’adaptation de la société au vieillissement. Juillet 2019 : https://www.ars.sante.fr/ladaptation-de-la-societe-au-vieillissement, consulté le 30/09/2020
  4. La ligue contre le cancer. Observatoire sociétal des cancers. Les aidants. Les combattants silencieux du cancer. Juin 2016
  5. https://www.aidants.fr/faq/je-souhaite-devenir-aidant-e-quelle-est-marche-suivre, consulté le 30/09/2020
  6. Direction Générale de l’Action Sociale. Guide de l’aidant familial. Avril 2007.

FR-NON-00364


Top

Voir aussi

picto articles
Articles

L’autopalpation des seins, parlons-en !

  • actualité
  • prévention
  • quotidien
  • sein

Le droit au répit des aidants familiaux, ce qu’il faut savoir

  • aider_un_proche
  • démarches
  • droits
  • famille
  • quotidien

Le point sur les aides psychologiques pour les aidants familiaux

  • aider un proche
  • association
  • en parler
  • famille
  • quotidien
  • soutien_psychologique

Quelles aides pour les aidants familiaux ?

Couple_étudie_allocations
  • aidant
  • aider un proche
  • aider_un_proche
  • démarches
  • droits
  • vie professionnelle

Cancer et coronavirus : que faut-il savoir ?

Femme cancer se pose des questions sur l'épidémie du coronavirus
  • actualité
  • aider_un_proche
  • cancer
  • parcours_de_soins
  • traitement
  • traitements