Les progrès de la recherche sur le cancer

La recherche sur le cancer a beaucoup évolué et s’intéresse désormais aux gènes. En effet, l’étude des gènes (ou génomique) a permis de mieux comprendre les mécanismes de formation et de fonctionnement des cellules cancéreuses et de proposer des traitements de mieux en mieux adaptés à chaque tumeur. On parle alors de médecine de précision.

temps de lecture

Temps de lecture : 4 min

Deux femmes chercheuses dans un laboratoire étudient des nouvelles molécules anticancéreuses.

Qu’est-ce que la génomique ?

La génomique consiste à étudier les gènes des cellules d’un individu ou d’une tumeur grâce à l’analyse de leurs constituants chimiques. Les chercheurs peuvent ainsi étudier de plus en plus finement les modifications de l’ADN qui conduisent une cellule saine à se transformer en cellule cancéreuse. La génomique permet aussi de caractériser précisément chaque tumeur et de rechercher des marqueurs pour améliorer le diagnostic ou le pronostic d’un cancer, ou encore pour prédire la réponse à un traitement. Les avancées obtenues grâce à la génomique permettent aujourd’hui de proposer une médecine de précision.

Qu’entend-on par médecine de précision ?

On sait aujourd’hui qu’il n’existe pas un cancer par organe, mais une multitude de sous-types de cancers caractérisés chacun par des anomalies particulières. La médecine de précision, ou médecine personnalisée, consiste à proposer un traitement adapté aux caractéristiques de chaque tumeur et au profil du patient. Le traitement permet de bloquer ou de corriger les anomalies moléculaires qui sont responsables du cancer et de sa progression. Ils agissent soit sur la cellule tumorale, soit sur son environnement.

La médecine de précision repose sur deux types de traitements : les thérapies ciblées et l’immunothérapie spécifique. Ces traitements issus de la médecine de précision ne se substituent pas aux traitements classiques, mais complètent l’arsenal thérapeutique existant.

En quoi consistent les thérapies ciblées ?

À la suite d’anomalies, les cellules devenues cancéreuses prolifèrent de manière anarchique et forment une tumeur. Une thérapie ciblée est un traitement capable de s’attaquer précisément à une de ces anomalies et de la bloquer. La croissance des cellules tumorales est alors stoppée.

Une thérapie ciblée peut également modifier l’environnement d’une tumeur pour l’empêcher de proliférer. Par exemple, pour grossir, une tumeur a besoin de nutriments et d’oxygène et doit disposer pour cela d’un réseau sanguin très développé. Des thérapies ciblées, appelées anti-angiogéniques, ont été développées pour empêcher la tumeur de fabriquer de nouveaux vaisseaux sanguins et ainsi limiter son développement.

Pourquoi agir sur le système immunitaire du patient ?

On sait à présent que les cellules cancéreuses sont capables de détourner la vigilance du système immunitaire d’un individu pour éviter d’être attaquées et détruites. Les cellules cancéreuses utilisent pour cela des sortes de clés appelées « points de contrôle » (CTLA-4, PD-1, PD-L1 notamment). Afin de rétablir une réponse immunitaire efficace et de permettre à l’organisme de détruire les cellules cancéreuses, le traitement par immunothérapie va bloquer les points de contrôle mis en place par la tumeur (on parle d’inhibiteurs de points de contrôle immunitaire). Ainsi, le système immunitaire pourra reconnaître la cellule cancéreuse et apprendre à l’éliminer.

Qu’attendre des technologies de pointe ?

Les chercheurs ont recours aux avancées dans les domaines de la physique, des mathématiques, de l’informatique ou de l’optique pour développer de nouvelles technologies utiles au diagnostic et au traitement des cancers. On peut citer par exemple l’IRM fonctionnelle qui permet de détecter de plus en plus précisément de petites anomalies ou la chirurgie assistée par imagerie numérique, qui est plus fine et moins invasive.

Que peut-on espérer pour le futur ?

La recherche sur le cancer connait une accélération très importante qui a permis des avancées majeures ces dix dernières années avec la mise au point de nouvelles thérapies efficaces. L’intelligence artificielle, l’accès et l’analyse de plus en plus de données de santé sont également porteurs d’espoir. De nombreux chercheurs travaillent tant pour soigner les cancers que comprendre leurs causes et améliorer leur diagnostic, de façon de plus en plus précoce et de la manière la moins invasive possible.


SOURCES

INCa : https://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Comprendre-la-recherche/Les-progres-de-la-recherche/Les-dernieres-avancees

Synergie Lyon Cancer : http://www.synergielyoncancer.fr/les-enjeux/les-progres-de-la-recherche-ou-en-est

Institut Curie : https://curie.fr/actualite/journee-mondiale-contre-le-cancer/big-data-et-intelligence-artificielle-une-revolution

FR-NON-00138


Top

Voir aussi

picto articles
Articles

Quelles sont les perspectives de l’immunothérapie ?

Chercheuse cancer immunothérapie cancer
  • cancer
  • immunotherapie
  • recherche
  • traitement

Quelles sont les caractéristiques de l’immunothérapie ?

  • cancer
  • immunotherapie
  • recherche
  • traitement

Comment fonctionne l’immunothérapie anti-PD1/anti-PDL1 ?

immunothérapie-cancer
  • cancer
  • immunotherapie
  • parcours_de_soin
  • recherche
  • traitement

Attention aux fake news sur le cancer

  • cancer
  • fake_news
  • s'informer

5 questions à poser à son équipe médicale

  • cancer
  • effets_secondaires
  • en_parler
  • equipe_medicale
  • s'informer