Comment récupérer rapidement après une opération ?

La chirurgie reste le traitement principal du cancer, associé ou non à d’autres traitements. Son organisation comme ses indications ont beaucoup évolué au cours des dernières années, notamment du fait du développement de la chirurgie ambulatoire et de la réhabilitation améliorée après chirurgie (RAAC) dans certains hôpitaux. Des protocoles bien établis permettent de minimiser le stress physique et psychologique lié à une intervention chirurgicale.

temps de lecture

Temps de lecture : 4 min

Comment vous préparer à l’intervention ?

La préparation à l’opération démarre plusieurs semaines avant votre hospitalisation, au cours des consultations avec votre chirurgien, le médecin anesthésiste et, éventuellement, un(e) infirmier(ère). Durant ces consultations, les professionnels de santé vous expliqueront en détails chacune des étapes de votre prise en charge, avant votre arrivée dans l’établissement, lors de votre séjour et une fois de retour à domicile pour que tout se passe au mieux. L’anesthésiste vous demandera vos antécédents médicaux (allergies, cardiaques, respiratoires, etc) ainsi que vos traitements. Profitez de ces échanges pour poser toutes les questions qui vous préoccupent. Vous pouvez demander, si vous le souhaitez, à une personne de confiance d’assister avec vous à ces entretiens.

À l’issue des consultations, divers documents d’information vous seront remis. Le chirurgien et/ou l’anesthésiste vous auront peut-être fait certaines recommandations comme arrêter de fumer, suivre des consignes alimentaires, modifier la prise d’un traitement ou encore prévoir une préparation physique… Suivez-les le mieux possible pour vous préparer à l’intervention.

Votre retour à domicile doit être bien organisé avant même l’intervention. Vous saurez qui vous aidera, qui dispensera les éventuels soins infirmiers et quels professionnels de santé seront informés et mobilisés pour ce retour. C’est un travail d’équipe qui se met en place autour de vous. Il vous sera peut-être conseillé d’acheter à l’avance vos prescriptions à la pharmacie.

Que faire la veille de l’intervention ?

Respectez les consignes d’alimentation et d’adaptation de vos traitements qui vous ont été données par l’anesthésiste et le chirurgien. Relisez également les consignes de préparation à votre intervention chirurgicale : jeûne préopératoire, douche, épilation, matériel et bijoux interdits lors de l’intervention. Si vous vous sentez stressé(e), en parler à votre équipe soignante : ils pourront trouver des solutions pour vous aider à vous apaiser.

Que sera-t-il fait pour que l’intervention soit la moins pénible possible ?

Le chirurgien va privilégier la voie la moins invasive pour votre organisme et limiter le nombre de drains et/ou de sondes à la fin de l’intervention. L’anesthésiste choisira les techniques d’anesthésie adaptées au type de chirurgie, et de façon à limiter au mieux les effets secondaires liés à l’anesthésie. Des traitements pour prévenir certaines complications, pourront vous être prescrits si nécessaire.

Que va-t-il se passer après l’intervention ?

L’équipe médicale vérifiera les fonctions respiratoires, cardiaques et rénales, ainsi que les plaies et drains éventuellement posés. Selon le type de chirurgie et les techniques disponibles à l’hôpital, des aliments liquides peuvent vous être proposés quelques heures après la fin de l’intervention et vous serez encouragé(e) à vous lever dès que votre état le permettra. Cela nécessite que votre douleur et éventuellement vos nausées si vous en avez, soient correctement soulagées. Dès que votre état le permettra et en l’absence de toute complication chirurgicale, votre sortie de l’hôpital sera envisagée.

Que se passera-t-il à votre retour à domicile ?

Les conditions de votre sortie de l’hôpital auront été préparées dès la consultation préopératoire pour permettre la continuité de vos soins et faciliter votre vie quotidienne à votre domicile. Vous saurez qui appeler en cas de symptômes. Un compte-rendu d’hospitalisation est adressé à votre médecin traitant. Des soins infirmiers et/ou de rééducation pourront être parfois programmés, ainsi qu’un rendez-vous avec votre chirurgien pour évaluer les suites de l’intervention. L’hôpital pourra, selon le cas, faire avec vous des points réguliers, souvent par téléphone durant votre convalescence immédiate.


Sources

Institut national du cancer :

  • https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Se-faire-soigner/Traitements/Chirurgie/Comment-se-preparer
  • https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Se-faire-soigner/Traitements/Chirurgie/Types-et-objectifs
  • https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Se-faire-soigner/Traitements/Chirurgie/Effets-secondaires

Réseau CHU :

  • https://www.reseau-chu.org/article/la-recuperation-rapide-raac-en-chirurgie-des-soins-qui-stimulent-lautonomie/

Sources consultées le 11/10/2019

FR-NON-00081


Top

Voir aussi

picto articles
Articles

Comment la prise en charge du cancer a-t-elle évolué?

traitements cancer évolution
  • cancer
  • chimiothérapie
  • chirurgie
  • immunothe
  • radiothérapie
  • recherch
  • thérapie_ciblée
  • traitements

Quelles sont les perspectives de l’immunothérapie ?

Chercheuse cancer immunothérapie cancer
  • cancer
  • immunotherapie
  • recherche
  • traitement

Quelles sont les caractéristiques de l’immunothérapie ?

  • cancer
  • immunotherapie
  • recherche
  • traitement

Quels sont les effets indésirables de l’immunothérapie ?

  • cancer
  • effets_indésirables
  • effets_secondaires
  • immunotherapie
  • traitement

Comment fonctionne l’immunothérapie anti-PD1/anti-PDL1 ?

immunothérapie-cancer
  • cancer
  • immunotherapie
  • parcours_de_soin
  • recherche
  • traitement