Home » Mon hormonothérapie » Le pps
Close Mobile Navigation

Mon hormonothérapie

En pratique

L’hormonothérapie peut être prescrite en complément d’autres traitements sur une période déterminée. Sa durée varie en fonction du cancer, du type de traitement et de la manière dont il est toléré par le patient. A titre d’exemples, elle peut être de 6 mois en cas de cancers de la prostate localisés à risque intermédiaire et jusqu’à 5 ans dans le cancer du sein. En cas de maladie avancée, l’hormonothérapie peut être maintenue au long cours et sous différentes formes.

Chez les femmes, il est recommandé d’utiliser un contraceptif pendant toute la durée du traitement. Toutefois, en cas de cancer du sein, la contraception orale, le stérilet hormonal, les implants ou anneaux vaginaux sont contre-indiqués. Il est donc nécessaire d’opter pour des moyens de contraception “mécaniques” (stérilet au cuivre, préservatif, ovules ou gels spermicides). Votre gynécologue ou votre médecin traitant pourront vous aider à choisir la solution qui vous conviendra le mieux. Une fois le traitement achevé, une grossesse est envisageable, dans un délai à discuter avec l’équipe médicale qui vous accompagne.

Comment sont administrés ces types de médicaments ?

Dans les cancers du sein et de la prostate, les médicaments d’hormonothérapie peuvent être administrés de différentes manières : par injection intraveineuse, sous-cutanée, intramusculaire, ou sous forme de comprimés. Dans le cancer de l’endomètre, il s’agit de comprimés.

Le programme personnalisé de soins (PPS)

Une fois le bilan terminé, le plan de traitement est défini en RCP réunissant divers spécialistes en oncologie (chirurgien, oncologue médical, spécialiste de l’organe concerné, pathologiste…). Ce plan vous est proposé lors d’une consultation d’annonce et doit faire l’objet d’un accord mutuel. Toutes les options thérapeutiques disponibles dans votre situation vous sont décrites, ainsi que les bénéfices attendus et les effets indésirables potentiels. C’est le moment de faire part de vos préoccupations, de demander des explications complémentaires ou de partager des éventuels problèmes pratiques. Vous pouvez être accompagné par un proche. Il vous est possible de discuter ce plan, de prendre le temps de la réflexion avant de l’accepter, de demander un second avis ou de consulter votre médecin traitant pour avoir le sien.

Si vous donnez votre accord sur la proposition de traitements, celle-ci devient votre programme personnalisé de soins (abrégé en PPS). Ce document comporte les dates de vos différents traitements, leur durée, ainsi que les coordonnées des différents membres de l’équipe soignante. Votre PPS peut être modifié au fur et à mesure de votre prise en charge, en fonction des résultats et de votre état de santé, à la demande de votre équipe de soins ou à la vôtre.

Les étapes de la prise en charge peuvent varier selon les patients et les différents établissements de soins. Elles sont communiquées à titre indicatif.


SOURCES

Institut national du cancer (INCa) :

FR-NON-00119