Home » En attente de diagnostic » L’analyse des médecins
Close Mobile Navigation

En attente de diagnostic

Que disent mes résultats ?

Le médecin vous a prescrit un certain nombre d’examens complémentaires (analyses de sang, imageries médicales, biopsies…). Vous avez les résultats entre les mains et vous vous demandez ce qu’ils signifient. Vous êtes tenté de comparer vos résultats aux valeurs de référence qui peuvent être notées sur le document. À quoi correspondent-elles ? Pourquoi l’interprétation du médecin qui a prescrit les examens est-elle indispensable ? Lorsqu’un diagnostic de cancer est posé à l’issue du bilan, comment celui-ci vous est annoncé ?

L’analyse des médecins

Chaque patient est un cas particulier. De très nombreux facteurs peuvent influencer les résultats de tel ou tel examen médical. Les résultats ne doivent jamais être interprétés en dehors du contexte dans lequel l’examen a été prescrit.

Le médecin parle parfois de “faux positif” ou de “faux négatif”. En effet, divers facteurs peuvent interférer sur les résultats d’un certain nombre de tests et fausser leurs résultats. C’est pourquoi au moindre doute, le médecin fera refaire le test ou en prescrira un autre pour éclaircir la situation.

Par ailleurs, un test positif ne signifie pas nécessairement la présence d’un cancer. Tel est le cas par exemple du test utilisé à domicile pour le dépistage du cancer colorectal qui détecte la présence de sang dans les selles. Ce sang ne signe pas la présence d’un cancer, une pathologie autre qu’un cancer colorectal peut rendre ce test “positif”. Aussi en cas de test positif, une coloscopie est-elle réalisée pour étayer le diagnostic. De même, une concentration normale de marqueurs tumoraux n’exclut pas un diagnostic de cancer et une concentration anormale peut être provoquée par une autre cause que le cancer.

Pour toutes ces raisons, un diagnostic de cancer ne peut être porté qu’après analyse soigneuse de l’ensemble des données médicales : histoire personnelle et familiale, symptômes, examen clinique, analyses de laboratoire, examens d’imagerie, biopsie…

Pour certains examens, les résultats peuvent prendre plusieurs jours (voire semaines) à être prêts et envoyés au médecin prescripteur. Bien que ce délai puisse être source d’anxiété, il est nécessaire pour faire un diagnostic précis et proposer un traitement adapté.


SOURCES

Institut national du cancer :

Fondation ARC :

Fondation pour la recherche médicale :

FR-NON-00120