Accueil » Mes articles » La fatigue chez un patient atteint d’un cancer
Close Mobile Navigation

La fatigue chez un patient atteint d’un cancer



Traiter la fatigue est important pour maintenir sa qualité de vie

La fatigue est l’un des symptômes associés aux cancers le plus fréquemment rapporté par les patients. Elle concerne entre 40 % et 90 % des patients atteints d’un cancer. Quelle est son origine et quels sont les conseils utiles pour l’atténuer ?

La fatigue a un impact sur la qualité de vie

La fatigue liée aux cancers est définie comme un sentiment inhabituel de fatigue, lié à la maladie ou aux traitements. Elle est disproportionnée au regard de l’activité du patient et non soulagée par le repos ou le sommeil. La fatigue peut rendre difficile les activités quotidiennes pouvant conduire à l’isolement et au repli sur soi. La majorité des patients atteints d’un cancer estiment que la fatigue affecte leur vie quotidienne autant, voire plus que la douleur.

Les causes de la fatigue pendant un cancer

La fatigue peut être induite par la maladie elle-même, par le type de cancer et son stade d’évolution. Les traitements et notamment certains effets secondaires comme une anémie, un manque d’appétit, des nausées, des vomissements, une infection, de la fièvre sont également à l’origine de la fatigue. De plus, une perte de poids ou encore l’angoisse de l’avenir et le stress peuvent induire une fatigue intense. Au début de la maladie, la fatigue physique n’est pas toujours présente mais elle peut s’intensifier pendant les traitements (chimiothérapie, radiothérapie, chirurgie).

Conseils pour faire face à la fatigue au quotidien

Afin de tenir bon face à cette fatigue qui s’abat sur les patients de façon anormale, il est recommandé d’adapter son activité en délégant les tâches difficiles du quotidien et de faire une sieste après les repas. De plus, maintenir une activité physique régulière dans la mesure du possible est largement conseillé. En effet, l’activité physique est le seul traitement validé de la fatigue. Elle permet également d’améliorer les symptômes dépressifs, le sommeil, l’estime de soi et l’image corporelle.

Voici une « liste antifatigue » à garder en tête :

La fatigue liée à un cancer est importante et n’est pas ou peu soulagée par le sommeil. Ressentie comme anormale, elle est bien trop souvent invalidante et reste sous-estimée. Il est important de ne pas culpabiliser lorsqu’elle survient, d’en parler à l’équipe soignante et surtout de maintenir une activité physique régulière pendant et après les traitements.

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine d’une fatigue, il est donc conseillé de consulter son médecin traitant en cas de fatigue prolongée.

Sources :

  1. France Lymphome Espoir. Fatigue pendant et après un lymphome. Mieux la comprendre pour mieux la gérer. Janvier 2021. Disponible sur : https://www.francelymphomeespoir.fr/files/publications/documents/attachments/fle-2020-brochure-fatigue—finale.pdf Consulté le 13/12/2021
  2. HAS. Organisation des parcours. Prescription d’activité physique et sportive. Cancers : sein, colorectal, prostate. Juillet 2019.
  3. INCa. Fatigue et cancer. Disponible sur : https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Qualite-de-vie/Fatigue/Fatigue-et-cancers Consulté le 13/12/2021
  4. INCa. Causes de la fatigue. Disponible sur : https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Qualite-de-vie/Fatigue/Causes-de-la-fatigue Consulté le 13/12/2021
  5. SOR. Ligue contre le cancer. Fatigue et cancer. Janvier 2005.
  6. Ligue contre le cancer. Quelques conseils pour pallier les effets secondaires du traitement du cancer. Disponible sur : https://www.ligue-cancer.net/article/26109_quelques-conseils-pour-pallier-les-effets-secondaires-du-traitement-du-cancer Consulté le 13/12/2021
  7. Rose up. Lymphome : des solutions contre la fatigue. Disponible sur : https://www.rose-up.fr/magazine/lymphomes-solutions-contre-fatigue/#1 Consulté le 13/12/2021

FR-NON-00725