Home » Mes articles » Quel est le rôle de l’alimentation dans la prévention des cancers ?
Close Mobile Navigation

Quel est le rôle de l’alimentation dans la prévention des cancers ?


Plus de 40 % des cancers sont attribuables à des facteurs de risque évitables. Ainsi, en suivant les recommandations nutritionnelles, dont la pratique de l’activité physique, environ 16 à 20 % des cancers pourraient être prévenus, respectivement pour les hommes et les femmes, soit 70 000 nouveaux cas de cancers incidents par an.

À retenir :

Les facteurs nutritionnels à prendre en compte pour diminuer les risques de cancer

Certains facteurs nutritionnels nous protègent, d’autres sont délétères.

Le cas du vin. Le risque de cancer augmente avec la dose totale d’alcool consommée et ne dépend pas du type de boisson : un verre de vin aura le même effet cancérigène qu’un verre d’alcool fort (1 verre = 10g d’alcool pur).

Sel et aliments salés : il est recommandé́ de limiter sa consommation de sel à 6 g par jour maximum pour un adulte. En France, le sel consommé provient principalement des produits transformés : pains et biscottes, charcuteries, plats préparés du commerce, soupes déshydratées, fromage.

Aliments industriels : il est préférable de limiter la consommation de fast food et d’aliments ultratransformés riches en matière grasse ou sucre.

Compléments alimentaires: sauf cas particulier et sous prescription médicale, il n’est pas recommandé de prendre des compléments alimentaires. Par exemple, une supplémentation en bêtacarotène à plus de 20 mg par jour chez les fumeurs et ex-fumeurs est associée à une augmentation du risque de cancer du poumon.

Surpoids et obésité : en France, la surcharge pondérale est responsable de 5,4% des cancers. Elle est définie par un Indice de Masse Corporelle (IMC) supérieur à 25, obtenu par la formule : poids(kg)/taille(m)2.


Facteurs augmentant les risques de cancer
Cancers concernés

Alcool

Bouche/pharynx/larynx Œsophage Sein Foie Estomac Côlon-rectum

Charcuteries

Côlon-rectum

Viandes rouges

Côlon-rectum

Supplémentation en béta-carotène (à plus de 20mg/jours chez les fumeurs et ex-fumeurs)

Poumons
Surpoids et obésité
Côlon-rectum Endomètre Foie Œsophage (adénocarcinome) Ovaire Pancréas Prostate (au stade avancé) Rein Sein (après la ménopause) Vésicule biliaire Bouche, pharynx et larynx Estomac (cardia)

Méthodes de cuisson : Les méthodes de cuisson de la viande à haute température ou en contact direct avec une flamme ou une surface chaude, comme le barbecue ou la cuisson à la poêle, génèrent des composés qui peuvent contribuer au risque cancérogène.

Il n’existe pas d’aliment miracle ou « anticancer » à lui seul. Augmenter la consommation d’aliments protecteurs n’annule pas l’effet d’un facteur de risque tel qu’une consommation excessive d’alcool.

Produits laitiers (yaourt, lait, fromage, fromage blanc, petit suisse) : la consommation de 2 produits laitiers par jour est associée à une diminution du risque de cancer colorectal.


Facteurs protecteurs contre le cancer

Cancers concernés


Fibres (fruits et légumes, céréales complètes, légumineuses

Côlon-rectum

Fruits et légumes

Aéro-digestifs (Bouche, pharynx, larynx, nasopharynx, oesophage, poumons, estomac, côlon-rectum)

Produits laitiers
Côlon-rectum
Café
Foie
Endomètre

Sources:

Institut National du Cancer (Inca). Nutrition et prévention des cancers. Etat des lieux et des connaissances. Fiches Repères. Décembre 2019.

Fondation ARC pour la Recherche sur le Cancer. Alimentation – Quelle Place Dans La Prévention Des Cancers ? Dépliant. Février 2020.

Réseau NACRe. Exposition de la population française aux principaux facteurs de risque de cancer ou de protection. Disponible en ligne (consulté le 08/02/2021). Mis à jour le 11/09/2020.

Institut National du Cancer (Inca). Réduire les risques de cancer. Alcool. Disponible en ligne (consulté le 08/02/2021). Mis à jour le 29/03/2019.

Organisation Mondiale de la Santé. Cancérogénicité de la consommation de viande rouge et de viande transformée. Disponible en ligne (consulté le 25/03/2021). Mis à jour en octobre 2015.

Réseau NACRe. Manger, boire, bouger… Comment réduire son risque de cancer ? Dépliant. 2019.

FR-NON-00451