Home » Mon immunothérapie » Comment réagir
Close Mobile Navigation

Mon immunothérapie

Quels effets secondaires ?

Ces traitements du cancer sont généralement bien tolérés, mais ne sont pas pour autant dépourvus d’effets indésirables (réaction non voulue à un traitement) potentiellement graves, qu’il faut savoir reconnaître précocement afin d’en minimiser les conséquences.

Comment réagir ?

L’équipe de soins vous informe des effets indésirables qui peuvent se produire et sur les moyens d’y faire face. Votre suivi régulier permet de les détecter et, éventuellement, de vous prescrire des médicaments pour lutter contre si nécessaire. Signalez à votre équipe soignante tout événement indésirable survenant au cours de votre traitement : elle peut vous proposer des solutions ou des traitements efficaces et, dans certains cas, décider de suspendre le traitement, parfois même de l’arrêter de façon définitive. Vous pouvez aussi consulter votre médecin traitant qui a reçu une copie du PPS, le compte rendu de la RCP, le compte rendu d’analyse de la tumeur et un courrier de synthèse après chaque hospitalisation.

Toutefois, dans le cas des immunothérapies spécifiques, les effets indésirables peuvent être nouveaux ou inattendus. Il est donc nécessaire d’indiquer tout effet à l’équipe soignante. Pour plus de détails sur la gestion des effets secondaires des immunothérapies, les patients peuvent télécharger le guide édité à leur intention par l’ESMO (disponible en français  https://www.esmo.org/Patients/Patient-Guides ). Afin d’informer tout professionnel de santé amené à vous prendre en charge (par exemple, service d’urgences, médecin traitant), pensez à utiliser votre carte “Patient sous immunothérapie”. D’une façon générale, les immunothérapies comme tout nouveau traitement innovant, font l’objet d’une vigilance particulière.


SOURCES

CNRS :

INCa :

Inserm :

Ligue contre le Cancer :

Institut Gustave Roussy :

FR-NON-00587