Home » MSD en Oncologie » Médecine de précision » Le rôle central de l’interaction PD1/PD-L1
Close Mobile Navigation

Notre approche clinique basée sur la médecine de précision

Le rôle central de l’interaction PD1/PD-L1

Au cœur de nos recherches se trouve l’identification du niveau d’expression de la protéine PD-L1 par les cellules tumorales et immunitaires, qui est un marqueur de référence pour déterminer l’éligibilité d’un patient à une immunothérapie.  A titre exploratoire, nous nous intéressons également à l’Instabilité Micro-Satellitaire (MSI), la Charge Mutationnelle (TMB) et le Profil d’Expression Génique (GEP), qui permettent également de déterminer l’éligibilité au traitement.

La protéine PD-1 est une protéine qui se situe sur les lymphocytes T, et qui a pour rôle de réguler négativement le système immunitaire : quand une protéine PDL1 se lie au récepteur PD1, le lymphocyte T est désactivé.

Certaines cellules tumorales possèdent le ligand PDL1. Elles se lient aux récepteurs PD1 des lymphocytes T, et ainsi les empêchent de s’activer et de détruire les cellules tumorales. Elles peuvent donc continuer à se développer.

Les cellules cancéreuses ne sont donc plus reconnues par le système immunitaire et peuvent continuer à se développer. L’immunothérapie empêche la liaison entre PD1 et PD-L1 et stimule ainsi le fonctionnement du système immunitaire sur ces cellules.


SOURCES :

FR-NON-00224