Home » Mes articles » L’arrêt du tabac chez les patients atteints de cancer
Close Mobile Navigation

L’arrêt du tabac chez les patients atteints de cancer

Le tabagisme est responsable du développement de nombreux cancers. Il serait associé à 20 % de nouveaux cas de cancers et à l’apparition de 17 types de cancer. Le cancer du poumon est le principal cancer provoqué par le tabagisme. Le cancer du larynx, du pharynx, de la bouche, du nez, de l’œsophage, de la vessie, du pancréas, du rein, de l’estomac ou encore du foie sont également souvent causés par le tabagisme.



Pourquoi l’arrêt de la consommation de tabac est-il important pour les patients atteints d’un cancer ?

L’arrêt du tabac apporte des bénéfices chez les patients atteints d’un cancer et ce, quelle que soit la localisation de la maladie. Cela permet de réduire les risques liés aux interventions chirurgicales telles que les infections ou le retard à la cicatrisation, de diminuer certaines toxicités liées aux traitements, d’améliorer le pronostic des patients, de réduire les risques de nouveaux cancers et enfin d’améliorer la qualité de vie physique et psychique. Le sevrage tabagique est donc proposé à tous les patients fumeurs atteints d’un cancer.

L’annonce du diagnostic est un moment opportun au sevrage tabagique

Environ 22 % des patients atteints d’un cancer sont fumeurs au moment du diagnostic. De plus, chez de nombreux patients, l’annonce de la maladie déclenche un désir de réduction de certains comportements à risque. C’est donc le bon moment pour arrêter de fumer ! Plus le délai est court entre le diagnostic et la mise en place d’un programme de sevrage tabagique, plus les chances de réussir à arrêter de fumer sont grandes. L’accompagnement à l’arrêt du tabac est un élément à part entière de la prise en charge et peut être envisagé le plus tôt possible avec l’aide de l’équipe médicale.

Les solutions pour aider les patients à arrêter de fumer

Face à la dépendance, des solutions existent pour aider les patients atteints d’un cancer à arrêter de fumer. Tout d’abord, il est important d’échanger avec son médecin traitant ou avec un tabacologue. La plateforme « Tabac Info Service » est là pour orienter les patients vers des consultations spécialisées. De plus, les effets du sevrage peuvent être désagréables. Des substituts nicotiniques ou d’autres traitements d’aide à l’arrêt peuvent être recommandés et sont plus efficaces s’ils sont associés à un accompagnement par un professionnel de santé. Enfin, les thérapies cognitives et comportementales ou d’autres approches telles que l’acupuncture, l’hypnose, la sophrologie peuvent aider les patients au sevrage tabagique.

Pour en savoir plus sur le sevrage, n’hésitez pas à consulter le site Tabac Info Services https://www.tabac-info-service.fr/ ou à discuter avec des tabacologues joignables au 39 89.

FR-NON-00726


Sources :

  1. Fondation ARC. Le tabagisme. Disponible sur : https://www.fondation-arc.org/facteurs-risque-cancer/tabac Consulté le 13/12/2021
  2. INCa. L’arrêt du tabac chez le patient atteint de cancer. Novembre 2016.
  3. INCa. Arrêt du tabac dans la prise en charge du patient atteint de cancer/Systématiser son accompagnement. Mars 2016.
  4. INCa. Aider vos patients à s’arrêter de fumer. Mis à jour le 06/11/2019. Disponible sur :https://www.e-cancer.fr/Professionnels-de-sante/Facteurs-de-risque-et-de-protection/Tabac/Aider-vos-patients-a-s-arreter-de-fumer Consulté le 13/12/2021
  5. Tabac Info Service. Je choisis un traitement adapté. Mis à jour le 11/09/2021. Disponible sur : https://www.tabac-info-service.fr/j-arrete-de-fumer/je-choisis-un-traitement-adapte Consulté le 13/12/2021