Home » Ma radiothérapie » Pour quels patients
Close Mobile Navigation

Ma radiothérapie

A quoi ça sert ?

Les rayonnements abîment l’ADN des cellules, c’est-à-dire leur carte d’identité. Quand l’ADN est abîmé, les cellules ne peuvent plus se multiplier et finissent par mourir. Cette destruction n’est pas immédiate, elle se produit quand les cellules sont amenées à se diviser. Dans le traitement du cancer, la radiothérapie poursuit deux objectifs :

Elle peut être prescrite seule ou en association à un autre traitement, chimiothérapie, hormonothérapie, thérapie ciblée…

La radiothérapie peut également être combinée à certains médicaments de chimiothérapie qui rendent les cellules cancéreuses plus sensibles aux rayons et augmentent ainsi leur efficacité. On parle de radiochimiothérapie concomitante. Elle est particulièrement utilisée en cas de cancer bronchique localement avancé, de cancer de la sphère ORL, du canal anal, de l’œsophage ou encore du col de l’utérus.

Avant la chirurgie, la radiothérapie a pour rôle de réduire la taille de la tumeur, donc de la rendre plus aisément opérable, mais aussi de limiter le risque de récidive locale. On parle de radiothérapie néoadjuvante. Après la chirurgie, elle permet de compléter l’intervention localement. Il s’agit alors d’une radiothérapie adjuvante ou postopératoire.

La radiothérapie peropératoire est une nouvelle approche testée dans la prise en charge de certains cancers traités par chirurgie. Il s’agit de délivrer au cours de l’intervention chirurgicale une dose de rayons directement sur la zone où se situait la tumeur. Parfois, cette unique séance peut suffire : elle permet alors d’éviter des séances de radiothérapie après la chirurgie et de limiter les effets secondaires. Cette technique n’est cependant proposée que dans certains centres, car elle nécessite que le bloc chirurgical soit équipé pour la radiothérapie et la présence de l’équipe chirurgicale, d’anesthésie et de radiothérapie.

Pour quels patients ?

La radiothérapie est proposée en fonction des résultats de l’ensemble des examens ayant permis de poser le diagnostic, par exemple après une réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) réunissant divers spécialistes en oncologie. Cela dépend d’un certain nombre de critères comme le type de cancer et son stade, l’emplacement de la tumeur, sa taille, le but recherché, ainsi que les souhaits et l’état du patient.

Pour savoir si vous pouvez subir une radiothérapie, un certain nombre d’examens seront effectués pour connaître votre état de santé, en particulier au niveau du cœur, des poumons, du foie et des reins. En effet, la radiothérapie peut être contre-indiquée en cas d’autres problèmes de santé.


SOURCES

Institut national du cancer :

FR-NON-00117