Home » En phase de récidive » Récidive locales ou métastatiques
Close Mobile Navigation

En phase de récidive

Les causes de la récidive

Récidives locales ou métastatiques

Une récidive peut intervenir dans diverses localisations du corps. Lorsque cela se produit à proximité de la tumeur qui avait été initialement détectée, on parle de récidive locale (dans l’organe initialement touché) ou régionale (métastases dans les ganglions qui drainent cet organe). Si elle survient à distance de la tumeur primaire, souvent au niveau d’un organe totalement différent, on parle également de cancer métastatique.

Dans ce dernier cas, des cellules cancéreuses qui ont échappé au premier traitement, proliférant de manière désordonnée, ont migré à travers le corps via les vaisseaux lymphatiques ou les vaisseaux sanguins, et formé une nouvelle tumeur dans une autre partie de l’organisme. C’est pour limiter ce risque de métastase que les ganglions lymphatiques proches de l’organe touché sont souvent eux aussi enlevés lors de la chirurgie. Cette nouvelle colonie de cellules ayant migré (la métastase) peut s’installer dans les poumons, le foie (organes très irrigués par le sang), les os ou le cerveau.

A titre d’exemple, une métastase de cancer du sein installée dans un poumon reste une tumeur constituée de cellules de sein. Il ne s’agit pas d’un cancer du poumon. Un cancer de la prostate métastatique qui a développé des métastases dans les os reste un cancer de la prostate. Il ne s’agit pas d’un cancer des os qui serait, lui, uniquement constitué de cellules osseuses.


SOURCES

Fondation ARC :

Haute autorité de santé (HAS) :

Institut national du cancer (INCa) :

La Ligue contre le cancer :

Pages consultées le 12/09/2019

FR-NON-00135