Home » Mon cancer du sein » Mon parcours de soin
Close Mobile Navigation

Mon cancer du sein

AGIR POUR ME SOIGNER

Mon parcours de soins

Les étapes de la prise en charge peuvent varier selon les patients et les différents établissements de soins. Elles sont communiquées à titre indicatif.

Le parcours commence souvent avec le médecin traitant ou le gynécologue : la palpation des seins a révélé une masse anormale. La première étape consiste alors à réaliser une mammographie (radiographie des seins et des ganglions) souvent associée à une échographie. Une [banner id=”3896″ class=”mybanner”]biopsie[/banner] sera pratiquée, afin de prélever, sous anesthésie locale, des échantillons de la tumeur à l’aide d’une aiguille. C’est l’examen au microscope de ces tissus qui confirme ou non le diagnostic de cancer du sein.

Une consultation avec un médecin spécialiste du cancer du sein intervient généralement à ce moment. Elle peut avoir lieu dans l’un des centres hospitaliers publics compétents, ou l’un des Centres de Lutte Contre le Cancer (CLCC) situés dans les principales métropoles françaises. D’autres établissements publics et privés proposent une prise en charge spécialisée des cancers du sein. Un bilan sanguin complet est réalisé et, selon les caractéristiques de la tumeur, d’autres examens pourront ou non être prescrits.

A l’issue de ce bilan, un Programme Personnalisé de Soins (PPS) peut être défini en réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) regroupant divers spécialistes en oncologie mammaire. Il peut vous être proposé lors d’une consultation d’annonce et doit faire l’objet d’un accord mutuel. Toutes les options thérapeutiques disponibles dans votre situation vous sont décrites, ainsi que les bénéfices attendus et les effets indésirables potentiels.

Une autre consultation peut être programmée avec un(e) infirmier(ère). Cette consultation d’accompagnement est l’occasion d’évoquer tous les sujets et de poser les questions que vous n’avez pas abordées avec le médecin : craintes, soucis d’ordre personnel et matériel, sexualité, vie familiale ou professionnelle…

En fonction des besoins, et tout au long des traitements et du suivi, vous pouvez selon les centres bénéficier du soutien d’autres professionnels spécialisés : assistant social, psycho-oncologue, spécialiste de la douleur, diététicien, coiffeur, esthéticienne… Vous pouvez également vous rapprocher de groupes de soutien et d’associations de patients.

Après la phase de traitement initiale, un suivi – ou “surveillance” – est proposé, afin de détecter le plus tôt possible les signes d’une éventuelle rechute ou l’apparition d’un cancer dans l’autre sein, de gérer les effets secondaires et séquelles des traitements. Il comprend des consultations médicales régulières plusieurs fois par an pendant cinq ans et ensuite une fois par an à vie, ainsi que la réalisation annuelle d’une mammographie, éventuellement associée à une échographie mammaire. D’autres examens peuvent ou non être pratiqués s’il existe des symptômes nécessitant d’être explorés.


SOURCES

Ameli, site de l’Assurance maladie :

INVS :

Institut national du cancer :

Contraception :

Prévention :

FR-NON-00101