Home » Mon cancer du sein » Les mécanismes
Close Mobile Navigation

Mon cancer du sein

COMPRENDRE MON CANCER

Les mécanismes

Chaque sein contient une glande mammaire, entourée d’un tissu de soutien composé de graisse, de fibres et de vaisseaux sanguins et lymphatiques. La glande mammaire est composée de 15 à 20 compartiments, qui contiennent des lobules et des canaux : en période d’allaitement, les lobules produisent le lait destiné à l’alimentation du nourrisson.

Ce lait est ensuite transporté vers le mamelon par les canaux. Les vaisseaux lymphatiques drainent la lymphe au niveau des ganglions lymphatiques, situés sous l’aisselle, au-dessus de la clavicule et autour du sternum.

De la puberté à la ménopause, les seins sont soumis à l’influence des hormones sexuelles, fabriquées par les ovaires : les œstrogènes et la progestérone. Ces hormones régissent le cycle menstruel, ainsi que les changements nécessaires au niveau de l’utérus à l’implantation et au développement du fœtus lors d’une grossesse. Au niveau des seins, ces hormones préparent la glande mammaire à l’allaitement.

Les cancers du sein

Il existe différents types de cancer du sein. Les plus fréquents (95%) sont appelés adénocarcinomes et se développent à partir des cellules des canaux (cancer canalaire, 85%) ou des lobules (cancer lobulaire, 15%).

On distingue les cancers in situ (les cellules cancéreuses restent confinées dans les canaux ou les lobules) et les cancers invasifs ou infiltrants, avec propagation des cellules cancéreuses aux tissus voisins. Les cancers infiltrants peuvent aussi se propager vers les ganglions, notamment axillaires, situés au niveau des aisselles, ou former des métastases (tumeurs secondaires) dans d’autres parties du corps. Les organes les plus souvent touchés par des métastases lors d’un cancer du sein sont le foie, les os et les poumons.

Chaque cancer du sein est décrit par son stade et son grade, évalués selon les résultats des examens cliniques et radiologiques et l’analyse microscopique de la tumeur.

Le stade correspond au degré de propagation du cancer :

Le grade correspond au degré d’agressivité du cancer : caractéristiques morphologiques des cellules cancéreuses plus ou moins proches de cellules normales et nombre de cellules en division. Plus les cellules ont une morphologie éloignée des cellules normales et plus elles se divisent, plus le cancer est agressif et susceptible de propager.

La “carte d’identité du cancer” est complétée par :

Les traitements proposés sont fonction des caractéristiques du cancer et de l’état général de la patiente.


SOURCES

Ameli, site de l’Assurance maladie :

INVS :

Institut national du cancer :

Contraception :

Prévention :

FR-NON-00101