Close Mobile Navigation

Les cancers du sein

Accueil » Les cancers du sein

En France, le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme. Plus de 58 500 nouveaux cas de cancers de sein ont été diagnostiqués en 2018.

Le cancer du sein existe aussi chez l’homme, il représente 1% des cas de cancer du sein.

Il n’existe pas un cancer du sein mais des cancers du sein. Ces différents cancers sont classés en fonction de leur localisation dans les tissus et de la nature des récepteurs exprimés à la surface des cellules tumorales.


Les différents cancers du sein

Selon leur origine tissulaire:

Le plus souvent, les cancers du sein naissent à partir :

Lorsque les cellules restent localisées à l’intérieur du canal ou du lobule, on parle de cancer in situ.

A contrario, si elles ont envahi un ou plusieurs tissus autour, le cancer est dit invasif (ou infiltrant).

Selon les récepteurs exprimés à la surface des cellules tumorales:

Les cancers du sein se caractérisent aussi par la présence ou l’absence à leur surface de 3 types de récepteurs :


Ces différentes catégories de cancers peuvent se classer en quatre sous-types qui ne répondront pas tous aux mêmes traitements :

 

Qu’est-ce que le cancer du sein triple négatif ? Le cancer du sein triple négatif est appelé ainsi car il n’exprime aucun des 3 récepteurs RE, RP et HER2. L’absence de ces récepteurs rend ce cancer non répondeur aux traitements les ciblant (hormonothérapies et thérapies ciblées dirigées contre HER2 par exemple).


Quels sont les traitements disponibles ? 

La stratégie thérapeutique est établie en fonction des caractéristiques du cancer : sa localisation, son type, son stade et son grade, la présence ou non de récepteurs spécifiques, etc.

Elle repose sur plusieurs outils thérapeutiques que sont : la chirurgie, la radiothérapie et un panel de traitements médicamenteux selon le type de tumeur et son stade (chimiothérapie, hormonothérapie, thérapies ciblées et immunothérapie). Chacun a une fonction et un mode d’action spécifique.

Parfois, un seul traitement est nécessaire. Dans d’autres cas, il est plus bénéfique d’en associer plusieurs pour pouvoir combattre la maladie sur plusieurs fronts.

La chirurgie : La chirurgie est une étape importante de la prise en charge du cancer du sein. Elle permet de retirer les tissus atteints par les cellules cancéreuses. Afin de réduire la taille de la tumeur avant l’intervention, il est parfois proposé un traitement néoadjuvant (= avant la chirurgie). Les traitements administrés après la chirurgie sont appelés traitements adjuvants.


Focus sur les traitements néoadjuvants

Il est de plus en plus fréquent d’initier une prise en charge par un traitement néoadjuvant, c’est-à-dire qui intervient avant la chirurgie.

Cette stratégie est utilisée le plus souvent dans les cas suivants :

  • La tumeur est opérable, localisée ou localement étendue : il s’agit alors de réduire sa taille au maximum afin de faciliter son retrait et de permettre une chirurgie moins invasive et plus localisée.
  • La tumeur est inopérable : c’est alors le traitement standard. Il peut permettre de réduire la tumeur, et dans certains cas de permettre une intervention chirurgicale en vue d’un meilleur pronostic.

Aujourd’hui, dans certains cancers du sein de stades précoces, les traitements systémiques néoadjuvants démontrent un réel bénéfice sur la réduction des tumeurs :

En moyenne, chez 20% des patientes atteintes d’un cancer du sein, il est observé une disparition complète des lésions cancéreuses après un traitement néoadjuvant.

Dans certains cas (par exemple dans le cancer HER2+) ce chiffre s’élève même à 40%.

 

La radiothérapie : Communément appelée “rayons”, la radiothérapie utilise des rayonnements ionisants pour détruire les cellules cancéreuses tout en préservant le mieux possible les tissus sains et les organes avoisinants. Même si la tumeur a été enlevée en totalité, la radiothérapie est utile pour éviter une récidive.

La chimiothérapie : La chimiothérapie est un traitement médicamenteux général qui agit dans tout le corps. Son action principale est de stopper le processus de division cellulaire (qui est à l’origine du grossissement de la tumeur). Les chimiothérapies sont majoritairement administrées par perfusion mais certaines existent aussi sous forme de comprimés.

Les thérapies ciblées : Les thérapies ciblées vont agir sur l’ensemble du corps mais de façon ciblée pour bloquer des mécanismes spécifiques des cellules cancéreuses.

L’hormonothérapie : L’hormonothérapie est utilisée lorsque la tumeur est dite « hormono-sensible » ou « hormono-dépendante ». C’est un traitement médicamenteux qui va empêcher l’action stimulante des hormones féminines sur les cellules cancéreuses. En général, elle est indiquée après une chimiothérapie et/ou une radiothérapie (quand celles-ci sont prescrites).

L’immunothérapie : L’immunothérapie vise à stimuler les défenses immunitaires de l’organisme afin qu’il lutte plus efficacement contre les cellules cancéreuses.

Pour une information plus détaillée sur les traitements disponibles, vous pouvez consulter la page « Les traitements » (maillage vers : https://mon-cancer.com/mon-cancer-du-sein/mon-cancer-du-sein-traitements/)

FR-NON-00973, Février 2023


SOURCES