Home » Mon cancer de l’endomètre » Les facteurs de risque
Close Mobile Navigation

Mon cancer de l’endomètre

Comprendre mon cancer

En France, le cancer de l’endomètre se situe au 4ème rang des cancers chez la femme et c’est le cancer gynécologique le plus fréquent après le cancer du sein. Le pronostic global du cancer de l’endomètre est favorable. En effet, plus de 80 % de ces cancers sont diagnostiqués à un stade précoce.

Les facteurs de risque

Aujourd’hui, certains facteurs de risque ont été identifiés comme favorisant le risque de survenue d’un cancer de l’endomètre, c’est le cas par exemple de l’obésité, du diabète ou d’une prédisposition génétique.

Ce qu’il faut savoir c’est que la plupart des cancers de l’endomètre ont besoin d’œstrogènes pour se développer, c’est-à-dire une hormone produite par l’organisme féminin. C’est pourquoi certains facteurs de risque d’apparition du cancer de l’endomètre sont liés à cette production d’œstrogènes.

Quels sont les principaux facteurs de risque ?

Les principaux facteurs de risque identifiés comme pouvant induire un cancer de l’endomètre sont :

De plus, les pilules contraceptives qui contiennent à la fois des œstrogènes et de la progestérone (qui est une hormone prédominante chez les femmes sécrétée par les ovaires et le placenta) semblent avoir un rôle protecteur car le nombre de cancers de l’endomètre est plus faible chez les femmes ayant été sous pilules contraceptives que chez les femmes n’y ayant pas eu recourt.

Il est à noter que toutes les patientes qui présentent ces facteurs de risque ne développeront pas forcément un cancer de l’endomètre et des patientes qui ne présentent pas ces facteurs de risque pourraient développer un cancer de l’endomètre.

Focus sur le syndrome de Lynch

Une femme sur 2 atteintes du syndrome de Lynch développera un cancer de l’endomètre à un moment de sa vie. Ce syndrome est une maladie héréditaire génétique due à mutation et est responsable de 5 % de tous les cancers de l’endomètre. Le syndrome de Lynch est associé à un risque de cancer de l’endomètre multiplié par 39 par rapport à la population générale.

Sources :

  1. Poilblanc M. Et al. Prise en charge des cancers de l’endomètre. 620-A-20 EMC Gynécologie 2013;8:1-9
  2. Fondation ARC pour la recherche sur le cancer. Les cancers de l’endomètre. Collection Comprendre et Agir. Edition 2013
  3. HAS. Guide ALD. Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique. Cancer de l’endomètre. Décembre 2010
  4. Le cancer de l’endomètre : points clés : https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-de-l-endometre/Points-cles, consulté le 08/07/2021
  5. Scattarelli A. et al. Evaluation de l’application des recommandations des cancers de l’endomètre de type 2 : étude rétrospective multicentrique
  6. INCa. Les traitements du cancer de l’endomètre. Collection Guides patients Cancer info. Mai 2013.
  7. ESMO/FAC Patient Guide Series. Cancer de l’endomètre : un guide pour les patientes – Basé sur les recommandations de l’ESMO – v.2012.1
  8. APHP. Référentiel Cancers de l’endomètre. Établi à partir du consensus SFOG-CNGOF. Octobre 2018.
  9. Bats AS. et al. Syndrome de Lynch et cancer de l’endomètre Bulletin Du Cancer 2017;104:1013–1021.
  10. Symptômes. https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-de-l-endometre/Symptomes, consulté le 09/07/2021
  11. Traitements. https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-de-l-endometre/Traitements, consulté le 09/07/2021
  12. Diagnostic d’un cancer de l’endomètre. https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-de-l-endometre/Diagnostic, consulté le 09/07/2021

FR-NON-00646