Close Mobile Navigation
AccueilMon cancer de la prostate

Mon cancer de la prostate

Comprendre mon cancer

Les mécanismes

Qu’est-ce que la prostate ?

La prostate est une glande, de la taille et de la forme d’une châtaigne, appartenant au système reproducteur masculin. Elle est composée de 4 lobes (antérieur, médian, latéral, postérieur) entourés par une capsule dite prostatique. Elle se positionne sous la vessie et devant le rectum. Il est donc possible d’y accéder par un toucher rectal lors d’un examen clinique. Elle est traversée par l’urètre qui prend naissance à la base de la vessie et qui permet l’évacuation de l’urine.

La prostate commence à se développer et à fonctionner au moment de la puberté, sous l’action des hormones sexuelles masculines, dont la testostérone produite par les testicules. Elle joue un rôle majeur dans la production du sperme qui est composé de spermatozoïde et de liquide séminal. C’est donc au niveau de la prostate que vont se mélanger les spermatozoïdes produits par les testicules et le liquide séminale produit par la prostate et les vésicules séminales reliées à la prostate. Le sperme passe alors par l’urètre au moment de l’éjaculation.


Qu’est-ce que le cancer de la prostate ?

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l’homme. Il représente 25% des cancers masculins et se manifeste rarement avant 50 ans. Heureusement, il s’agit d’un cancer de bon pronostic, avec un taux de survie de plus de 90% à 5 ans. 

Le cancer de la prostate est une maladie qui se développe à partir des cellules de la prostate devenues anormales. Ces cellules se transforment et se multiplient de manière incontrôlée, jusqu’à former une masse appelée tumeur maligne. Cette tumeur évolue généralement lentement et se limite à la prostate. Cependant, la tumeur peut grossir et s’étendre au-delà de la capsule prostatique. Dans certains cas, des cellules cancéreuses peuvent se détacher de la tumeur et rejoindre le système sanguin pour aller s’implanter ailleurs dans le corps pour former de nouvelles tumeurs. Ces dernières s’appellent des métastases et peuvent se retrouver principalement dans les ganglions lymphatiques proches de la prostate, les os, le foie et les poumons.


Les différents stades de cancers de la prostate

Le stade du cancer de la prostate est déterminé au moment du diagnostic en calculant le score de Gleason (reflétant l’agressivité de la tumeur) et le taux de PSA (antigène prostatique spécifique) dans le sang (indiquant la présence d’un cancer prostatique). Selon l’état l’avancement de la tumeur, le cancer de la prostate peut être classé en différents stades :

ATTENTION ! Il ne faut confondre le cancer de la prostate avec l’Hypertrophie Bénigne de la Prostate (HBP), appelée aussi adénome prostatique. Il s’agit d’une pathologie peu grave mais très fréquente chez les hommes de plus de 50 ans. Elle entraîne des troubles urinaires car le gonflement de la prostate obstrue l’urètre et perturbe donc le passage de l’urine. Cependant, l’HBP et le cancer de prostate peuvent coexister.

PMM FR-NON-00772



SOURCES