Home » Ma chimiothérapie » Comment les reconnaitre
Close Mobile Navigation

Ma chimiothérapie

Quels effets secondaires ?

Un effet secondaire est une réaction non voulue à un traitement. Les médicaments de chimiothérapie détruisent les cellules qui se reproduisent rapidement ou les empêchent de se multiplier : c’est le cas des cellules cancéreuses, mais aussi d’autres cellules “normales” dans l’organisme (cheveux, peau, muqueuses). Cela explique les effets secondaires des chimiothérapies, qui ne sont toutefois pas systématiques et dépendent des médicaments et des personnes traitées. Le plus souvent et pour la plupart, ils disparaissent, après l’arrêt du traitement.

Comment les reconnaître ?

Contrairement aux idées reçues, les chimiothérapies en comprimés ou gélules n’entrainent pas moins d’effets indésirables. Par ailleurs, leur apparition ou l’absence d’effets ne traduit ni l’efficacité, ni l’inefficacité du traitement. Ces effets secondaires dépendent du traitement, des doses de médicaments, de leur association, entre eux ou avec d’autres et du patient.

Ils peuvent apparaître à différents moments, de manière isolée ou en même temps, voire successivement. La chimiothérapie peut être associée à des effets indésirables tels que des troubles digestifs (nausées, vomissements, constipations, diarrhée, perturbation du fonctionnement des reins ou coloration des urines), fatigue, douleur, sécheresse, infections et inflammations de la bouche (aphtes, mucites), altération du goût, chute des cheveux, des cils et des sourcils, modification de la peau et des ongles, baisse des globules blancs, globules rouges et plaquettes, des troubles sexuels, menstruels et de la fertilité. Des engourdissements, fourmillements ou picotements aux extrémités, des modifications de l’audition et de l’équilibre, une sécheresse des yeux ou des troubles de la mémoire peuvent apparaître. Ces symptômes ne sont pas systématiques et peuvent varier selon les patients et les médicaments. Ils doivent être rapportés à un professionnel de santé dès que possible afin d’être pris en charge.

Si chez la femme jeune, la chimiothérapie perturbe les cycles menstruels, chez l’homme elle peut diminuer la fertilité, voire entraîner une stérilité. C’est pourquoi, chez les enfants, les adolescents ou les jeunes adultes, des mesures de préservation ou de conservation de sperme pourront être réalisées avant le début des traitements dans l’un des CECOS, Centres d’Etude et de Conservation des Œufs et du Sperme humains.

D’autres effets secondaires, spécifiques à chaque médicament, peuvent apparaître. Ils vous seront indiqués par votre médecin et renseignés dans la notice du médicament que vous pouvez consulter.


SOURCES

Institut national du cancer :

La Ligue contre le cancer :

FR-NON-00107