Home » Mon cancer du rein » Les traitements
Close Mobile Navigation

Mon cancer du rein

Les traitements

La chirurgie est le traitement de référence des cancers du rein. Ses techniques évoluent avec le développement la chirurgie coelioscopique et robotique, la radiofréquence et la cryoablation. Quand le cancer a formé des métastases, des traitements complémentaires peuvent être prescrits : thérapies ciblées, immunothérapie et radiothérapie.

La chirurgie constitue le traitement de référence des cancers du rein localisés. Les médicaments anticancéreux sont essentiellement proposés pour traiter les cancers du rein avec métastases. Les deux principaux types de médicaments utilisés sont des thérapies ciblées et l’immunothérapie. Ils sont associés ou non selon les cas à une ablation de la tumeur rénale et parfois des métastases, lorsque celles-ci sont opérables et peu nombreuses.

La chirurgie

L’intervention consiste à enlever soit la totalité du rein, on parle alors de néphrectomie totale, soit seulement la partie du rein où est située la tumeur, c’est une néphrectomie partielle.
La néphrectomie totale ou « élargie » est pratiquée pour les tumeurs de plus de 7 cm. Le rein est entièrement retiré.
La néphrectomie partielle est réalisée en cas de tumeur de moins de 4 cm. On ne retire que la tumeur. A long terme, cette chirurgie, dite conservatrice, permet une meilleure préservation de la fonction rénale.
Le choix entre néphrectomie totale et partielle dépend de la localisation et des caractéristiques de la tumeur, de la fonction rénale du patient et de son état général.

  • La chirurgie par laparotomie consiste à ouvrir l’abdomen. Le chirurgien visualise ainsi la cavité abdominale ainsi que ses instruments et ses gestes.
  • La chirurgie « à ventre fermé », par coelioscopie, a été développée plus récemment. Elle consiste à introduire une caméra et des instruments chirurgicaux munis d’une longue tige dans la cavité abdominale au travers de plusieurs petites incisions. Le chirurgien manipule ses instruments depuis l’extérieur du patient et voit ce qu’il fait sur un écran. Les avantages de la chirurgie coelioscopique sont une plus petite incision, moins douloureuse en postopératoire, avec une cicatrice plus esthétique. Elle permet le plus souvent une durée d’hospitalisation plus courte.
  • Des techniques de chirurgie cœlioscopique robot-assistée ont été récemment développées dans quelques centres : non seulement le chirurgien contrôle l’intervention sur un écran, mais en outre il ne manipule plus directement les instruments et les commande par le biais d’un système robotique.

La durée d’hospitalisation est très variable : elle peut être de quelques jours après une chirurgie coelioscopique sans complication à plusieurs semaines. La durée de convalescence est de l’ordre de 15 jours à 1 mois.

Les techniques ablatives

La radiofréquence et la cryoablation représentent de nouvelles alternatives dans le traitement des petites tumeurs rénales. Elles détruisent les cellules cancéreuses par une chaleur ou un froid intense respectivement, au cœur de la tumeur.

Dans les cancers du rein métastatiques, des médicaments anticancéreux peuvent prescrits, en combinaison ou non avec une chirurgie. Moins fréquemment, un traitement par radiothérapie peut venir compléter le programme personnalisé de soins du patient.

L’immunothérapie

L’immunothérapie repose sur des médicaments qui vont soit stimuler le système immunitaire, soit rendre les cellules cancéreuses reconnaissables par ce dernier.

Les thérapies ciblées

Les thérapies ciblées sont des médicaments qui empêchent les cellules tumorales de se multiplier, soit directement, soit en empêchant le développement des vaisseaux sanguins dans la tumeur.

La radiothérapie

La radiothérapie est parfois proposée pour soulager les patients des symptômes provoqués par la formation de métastases dans le cerveau ou les os.

SOURCES

ARTuR, association pour la recherche sur les tumeurs du rein :

Santé Publique France :

Institut National du Cancer :

Haute Autorité de Santé :

Fondation ARC pour la recherche sur le cancer :

FR-NON-00108