Home » Mon opération chirurgicale » Le pps
Close Mobile Navigation

Mon opération chirurgicale

En pratique

Deux consultations sont programmées dans les semaines qui précèdent l’opération, l’une avec le chirurgien, l’autre avec l’anesthésiste. Le chirurgien fait alors part de la technique qu’il va utiliser, des bénéfices attendus, des risques et des complications possibles. C’est le moment de lui poser toutes les questions et de lui faire part de possibles inquiétudes sur l’opération et ses suites. La consultation avec l’anesthésiste permet d’évaluer les risques en prenant en compte antécédents médicaux et chirurgicaux, et état de santé, afin de réaliser l’anesthésie en toute sécurité. A cette occasion, le médecin informe des risques liés à celle-ci, qu’elle soit locale ou générale. Il est également possible de lui poser des questions et un formulaire de consentement éclairé est présenté avant l’intervention.

À l’issue des consultations, divers documents d’information sont remis au patient. Le chirurgien et/ou l’anesthésiste auront peut-être fait certaines recommandations pour se préparer à l’intervention : consignes alimentaires, adaptation de vos traitements, préparation physique… Elles sont adaptées à chaque situation, il est important de les suivre. Un bilan dentaire et différents examens peuvent aussi être réalisés (électrocardiogramme…).

Avant la chirurgie, l’arrêt du tabac est fortement recommandé. Selon la Société Française d’Anesthésie et de Réanimation (SFAR), les bénéfices potentiels pour le patient augmentent proportionnellement avec la durée du sevrage.

Un effet bénéfique est observé sur la cicatrisation dès 3 à 4 semaines de sevrage avant l’opération chirurgicale. Un sevrage plus précoce, de plus de 8 semaines, diminuerait de « près de 50% les complications respiratoires par rapport au fumeur actif », précise la SFAR.

Le programme personnalisé de soins (PPS)

Une fois le bilan terminé, un plan de traitement est souvent défini en RCP réunissant divers spécialistes en oncologie (chirurgien, oncologue médical, spécialiste de l’organe concerné…). Ce plan peut vous être proposé lors d’une consultation d’annonce et doit faire l’objet d’un accord mutuel. Toutes les options thérapeutiques disponibles dans votre situation vous sont décrites, ainsi que les bénéfices attendus et les effets indésirables potentiels. C’est le moment de demander des précisions et de faire part de vos craintes ou des problèmes que vous pouvez rencontrer. Vous pouvez être accompagné par un proche. Il vous est possible de discuter ce plan, de prendre le temps de la réflexion avant de l’accepter, de demander un second avis ou de consulter votre médecin traitant pour avoir le sien.

Après avoir donné votre accord sur la proposition de traitements, celle-ci devient votre programme personnalisé de soins (abrégé en PPS). Ce document comporte les dates de vos différents traitements, leur durée, ainsi que les coordonnées des différents membres de l’équipe soignante. Votre PPS peut être modifié au fur et à mesure de votre prise en charge, en fonction des résultats et de votre état de santé, à la demande de votre équipe de soins ou à la vôtre.

Ces étapes de la prise en charge sont communiquées à titre indicatif, elles sont susceptibles de varier selon la prise en charge du patient, sa maladie et les établissements de soins.


SOURCES

INCa :

Société Française d’Anesthésie et de Réanimation :

FR-NON-00110