Home » Mon cancer de la sphère ORL » Les mécanismes
Close Mobile Navigation

Mon cancer de la sphère ORL

COMPRENDRE MON CANCER

Les mécanismes

Les principales localisations des cancers de la sphère ORL sont :

90% des cancers de la sphère ORL naissent à partir d’une cellule du tissu de revêtement des organes appelé “épithélium” : on parle alors de carcinomes épidermoïdes du larynx, de l’hypopharynx, de l’oropharynx et de la bouche. Dans le langage courant, on les appelle cancers de la bouche ou cancers de la gorge. Des cancers des sinus ou des fosses nasales peuvent aussi se développer et sont appelés cancer du nez.

Le cancer est une tumeur dite maligne : si aucun traitement n’est effectué, le cancer se développe et s’étend localement. Des cellules cancéreuses peuvent s’en détacher et migrer vers les ganglions lymphatiques et d’autres tissus ou organes où elles forment de nouvelles tumeurs, appelées métastases. Dans le cas du cancer de la sphère ORL, les métastases concernent principalement les poumons, le foie, les os et le cerveau.

Les cancers de la sphère ORL peuvent être de différents types. Les tumeurs sont classées en fonction du type de cellules à partir de laquelle la tumeur semble s’être développée. L’identification du type de cancer aidera au choix des traitements appropriés. Ils dépendront également de la taille de la tumeur, de son emplacement et de l’étendue de la maladie.

Le stade correspond au degré de propagation du cancer :

Pour définir le stade d’un cancer, les médecins utilisent une classification internationale nommée “TNM” : “T” pour la taille de la tumeur ; le “N”, pour “nodes” qui signifie ganglions en anglais, indique s’ils sont touchés ou non par le cancer ; “M” pour métastases. Dans les cancers de la sphère ORL, les lettres “T” et “N” sont suivies d’un chiffre qui décrit la localisation et la taille de la tumeur après le “T”, le nombre et la taille des ganglions touchés par le cancer après le “N”. Un zéro après le “M” signifie qu’il n’y a pas de métastase, “1” qu’il y en a. D’autres lettres peuvent être ajoutées pour donner plus de précisions et cette classification est régulièrement mise à jour par les spécialistes.

Le grade correspond au degré d’agressivité du cancer : caractéristiques morphologiques des cellules cancéreuses plus ou moins proches de cellules normales et nombre de cellules en division. Plus les cellules ont une morphologie éloignée des cellules normales et plus elles se divisent, plus le cancer est agressif et susceptible de propager.


SOURCES

Institut national du cancer (INCa) :

Institut Curie :

Institut Gustave Roussy :

Réseau régional de cancérologie :

Fondation ARC :

J. Connor, “Alcohol consumption as a cause of cancer”, in Addiction, Volume112, Issue2, February 2017, Pages 222-228 : https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/add.13477,
consulté le 22/07/2021

FR-NON-00105