Home » Mon cancer de la sphère ORL » Mon parcours
Close Mobile Navigation

Mon cancer de la sphère ORL

AGIR POUR ME SOIGNER

Mon parcours de soins

Le parcours commence souvent par un rendez-vous avec votre médecin traitant ou un ORL, suite à l’observation de symptômes tels que :

La première étape consiste alors à réaliser une endoscopie des cavités ORL. Une [banner id=”3896″ class=”mybanner”]biopsie[/banner] sera pratiquée, afin de prélever, sous anesthésie locale, des échantillons de la tumeur. C’est l’examen au microscope de ces tissus qui confirme ou non le diagnostic et le type de cancer.

Si le diagnostic de cancer est avéré, une consultation avec un chirurgien ORL est alors programmée.

Des examens sont alors effectués : scanner et/ou IRM (imagerie par résonance magnétique) du cou et du visage, scanner thoracique. Un TEP scan (tomographie par émission de positons) et un examen endoscopique des bronches peuvent être prescrits en cas de suspicion de développement du cancer. Un bilan sanguin complet est réalisé, de même que l’évaluation de l’état nutritionnel et dentaire.

A l’issue de ce bilan, le Programme Personnalisé de Soins peut être défini en réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) regroupant divers spécialistes en oncologie. Il est proposé lors d’une consultation d’annonce et doit faire l’objet d’un accord mutuel. Toutes les options de traitement disponibles sont décrites, ainsi que les bénéfices attendus et les effets indésirables potentiels.

Une autre consultation est généralement programmée avec un(e) infirmier(ère). Cette consultation d’accompagnement est l’occasion d’évoquer tous les sujets et de poser les questions que vous n’avez pas abordées avec le médecin : craintes concernant les traitements et leurs suites, soucis d’ordre personnel et matériel, vie familiale ou professionnelle…

Après les traitements initiaux, le suivi clinique a lieu habituellement :

Selon les cas, ce suivi de base peut être complété par une endoscopie des voies aérodigestives supérieures réalisée sous anesthésie générale et/ou par un scanner, une IRM ou un TEP.

Les étapes de la prise en charge sont communiquées à titre indicatif et peuvent varier d’un établissement à un autre.


SOURCES

Institut national du cancer (INCa) :

Institut Curie :

Institut Gustave Roussy :

Réseau régional de cancérologie :

Fondation ARC :

J. Connor, “Alcohol consumption as a cause of cancer”, in Addiction, Volume112, Issue2, February 2017, Pages 222-228 : https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/add.13477,
consulté le 22/07/2021

FR-NON-00105